Courrier à Didier Van Cauwelaert

Lettre adressée à Didier Van Cauwelaert, à l'occasion de sa participation à l'émission "Ça se discute" en mai 2005

Monsieur,

La lecture de vos romans nous révèle votre ouverture d'esprit sur les grandes questions de notre société, comme celles qui touchent à l'irrationnel, la croyance ou l'exclusion.

Ceci nous conduit à vous présenter notre association qui traite de questions comme celles abordées sur le plateau de l'émission "Ça se discute" du 25 mai dernier à laquelle vous avez participé.

Le CICNS est né du constat que depuis une vingtaine d'années, et dans un consensus médiatique général, s'est installée en France une politique de persécution de certaines minorités.

Cette politique se nomme "lutte contre les dérives sectaires". Elle fait de nombreuses victimes que les autorités refusent obstinément de prendre en compte et met à mal les principes fondateurs de la constitution française.

C'est aujourd'hui dans l'indifférence générale que le Nouvel Observateur publie un dossier calomnieux reprenant tous les poncifs des associations anti-sectes, ou que Téva dans une émission intitulée "Sectes : simple communauté ou manipulation organisée" ainsi qu'Antenne 2 dans l'émission "Ça se discute" sur le thème : "Comment tombe-t-on sous l'emprise d'un manipulateur ?" contribuent à un véritable lynchage médiatique d'une partie de la population pour la seule raison de ses pratiques spirituelles minoritaires.

Sans augurer des responsabilités et des suites juridiques du dossier en cours d'examen aux assises de Quimper, on peut d'ores et déjà dire que la kinésiologie est la victime la plus récente - mais non pas la dernière - de cet odieux procédé d'amalgame entre de rares dérives individuelles, jugées comme telles ou simplement à l'état de rumeurs, et la prétendue dangerosité de tout un ensemble de pratiques.

Le CICNS (Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités) oeuvre aujourd'hui à restaurer une approche objective et dépassionnée sur le sujet des nouvelles expressions de la spiritualité. Si vous êtes prêt à envisager que sous l'appellation " sectes " sont regroupés et calomniés des gens qui, pour la plupart, ne font que vivre leur aspiration spirituelle dans le respect des lois, nous vous invitons à prendre connaissance de notre action à travers notre site internet www.cicns.net et à travers la documentation que nous joignons à ce courrier.

En vous remerciant de votre attention,

Cordialement

L'équipe du CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)