Courrier au Président de la Ligue des Droits de l'Homme

Lettre adressée à Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des Droits de l'Homme, au sujet d'un article reproduit sur le site de l'association Attention Enfants et qui disait notamment : "Attention enfants, une association de défense des enfants et adolescents contre les sectes créée en 2000, manifestait hier devant le siège de " l'association culturelle " la Nouvelle Acropole qu'elle estime " dangereuse ". Une initiative soutenue par de nombreux élus comme Anne Hidalgo, première adjointe de Bertrand Delanoë, mais aussi d'autres associations, comme la Ligue des droits de l'homme. Cette lettre est à ce jour restée sans réponse.

 

A l'attention de Jean-Pierre Dubois, Président de la Ligue des Droits de l'Homme.

16 juin 2005

Monsieur,

Le Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités est une association indépendante qui propose un nouveau regard sur les minorités spirituelles en France. Vous êtes invité à visiter notre site www.cicns.net pour des informations détaillées sur notre action.

Nous avons appris votre nomination à la Présidence de la Ligue des Droits de l'Homme et souhaitons sincèrement que votre action permette d'en sauvegarder l'essence et l'application. Vous n'ignorez pas qu'il existe aujourd'hui un climat d'intolérance vis-à-vis des minorités spirituelles puisque celles-ci sont maintenant cartographiées sur demande de la Mairie de Paris. Cette intolérance allie double langage et hypocrisie. Le double langage s'exprime lorsqu'il est dit que la lutte ne concerne que les dérives sectaires (objectif de la Mission Interministérielle du même nom) alors que les propos récents des présidents de la MIVILUDES et de l' UNADFI étendent explicitement ces dérives à tous les mouvements spirituels : leurs adhérents sont présentés comme des victimes aliénées dans leur choix (le chiffre de 500 000 personnes est avancé). L'hypocrisie consiste maintenant à éviter d'utiliser le mot "secte". En conséquence du travail de fond des pouvoirs publics et des médias, le terme a acquis valeur de jugement hors cadre juridique. Ce jugement a été étendu pendant des années et sans qu'aucune preuve ne soit fournie, à l'ensemble des minorités spirituelles. Mais le terme devient diffamatoire et donc plus délicat à utiliser. C'est ainsi que sur la carte de Paris on peut lire, liste des "mouvements spirituels signalés par des organismes et associations de lutte contre les sectes". Quelle habile tournure. Quel besoin de lister des mouvements si l'on n'a rien à leur reprocher ? Cet artifice de langage permet de discriminer en paix sans avoir de comptes à rendre.

Nous avons été surpris de lire sur le site www.attention-enfants.org, que la LDH avait soutenu une manifestation contre le groupe Nouvelle Acropole à Paris. Notre objet n'est pas de défendre ce mouvement en particulier. Mais il semble qu'il subisse le même ostracisme que la majorité des mouvements spirituels listés dans le rapport parlementaire ou par l' ADFI. C'est le triste signe de notre temps, nous acceptons que nos enfants soient soumis à des publicités de toutes sortes à la télévision et dans la rue mais s'il s'agit de philosophie, les boucliers se lèvent. On pourra trouver la méthode publicitaire peu adaptée à ce genre de matière, mais doit-on agiter l'épouvantail de la secte ? Avons-nous des preuves solides (juridiques et sociologiques), non fondées sur des rumeurs, qui nous autorisent à évoquer la dangerosité de ce mouvement ?

Tous ces agissements sont des violations directes des droits de l'homme, dans un silence assourdissant des médias et semble-t-il d'organismes comme la LDH. La discrimination spirituelle n'est sans doute pas votre priorité, il est vrai qu'on ne peut pas être sur tous les fronts en même temps. Nous n'imaginons pas, cependant, que votre idée des droits de l'homme dans ce domaine soit proche de celle de "Attention Enfants" ou de l' ADFI. Nous serions heureux d'avoir un dialogue avec vous sur ce sujet.

Cordialement,

L'équipe du CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)