Courrier au journal du Management (journal du net)

Lettre adressée au journal du net, section management, pour dénoncer l'amalgame qui entretient la psychose

A l'attention de la rédaction du site : Le journal du Management (sur le journal du net)

Novembre 2005

Bonjour

Le CICNS est une association indépendante qui porte un nouveau regard sur la spiritualité en France.

Nous répondons à votre article "Choisir une formation sans risque de manipulation" à l'adresse : http://management.journaldunet.com/0511/0511108sectes.shtml

Le terme de secte véhicule aujourd'hui un amalgame entre spiritualité et criminalité.

Dénoncer cet amalgame ne signifie pas nier l'existence de délits dans les groupes spirituels. La justice peut traiter ces délits.

Nous parlons bien d'amalgame et de discrimination. L'amalgame consiste à priver automatiquement tous les mouvements qualifiés de sectes de la présomption d'innocence puisque ce terme est porteur d'une accusation et d'une comdamnation implicites; l'amalgame consiste également à généraliser les délits supposés ou avérés d'une personne à l'ensemble de cette nébuleuse des mouvements dits sectaires. La discrimination consiste à ne présenter qu'un aspect de la réalité en particullier à travers le témoignage des apostats, en oubliant les drames causés par les discriminations : délation, diffamation, intervention des forces de police réservées aux terroristes.

La recherche de coupables s'est traduite pendant de nombreuses années par la mise à l'index de groupes prétendus dangereux sans qu'aucune analyse contradictoire ne soit proposée pour étayer l'affirmation de dangerosité de ces mouvements.

Et puis sans raisons vraiment convaincantes fournies par les pouvoirs publics et les associations anti-sectes (nous pensons pour notre part par manque d'évidence chiffrée sur l'importance du phénomène dit de dérives sectaires parmi les groupes répertoriés), le projecteur a été tourné vers les alternatives de santé, de développement personnel, les organismes de formation. On parle d'un phénomène de dérives sectaires qui s'adapte, qui mute, qui est évanescent, difficile à cerner. Le parallèle avec ces virus mutants qui échappent à tout contrôle et à toute riposte n'a pas encore été fait, mais la description officielle de ce prétendu phénomène est fort réminiscente de cette analogie biologique et véhicule sans doute volontairement les mêmes peurs.

Derrière cette psychose entretenue, il y a des hommes et des femmes qui cherchent honnêtement, ardemment de nouvelles voies spirituelles et de développement personnel. Certains sont malhonnêtes ? Ne peut-on simplement faire confiance à notre bon sens et à notre code pénal et arrêter d'entretenir cette psychose ?

Lorsque nous lisons les questions que vous conseillez de poser face à un organisme de formation, elles nous paraissent tellement naturelles qu'il semble complètement artificiel d'y associer la peur sectaire. Par contre cette attitude a pour effet de rejeter a priori tout ce qui pourrait être une alternative à la pensée unique. Et elle semble suggérer que les managers de nos entreprises n'ont pas la capacité à évaluer la pertinence des organismes de formation : ils seraient les victimes inconscientes de manipulateurs.

Il nous semble temps de faire confiance à notre capacité d'évaluer ce qui est bon et ce qui est mauvais pour nous. Certains essaient de remplir ce rôle à notre place. Où est le plus grand risque de manipulation ?

Nous vous recommandons la lecture de notre site : www.cicns.net, en particulier la page http://www.cicns.net/FAQ.htm et nos interviews videos : http://www.cicns.net/Video.htm

Nous vous remercions de votre attention.

Cordialement,

Eric Bouzou pour le CICNS

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)