Liste de diffusion du CICNS, Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités  

"Sectes, un autre regard"

http://www.cicns.net

 

Septembre 2006 - N° 42

 

Lien de désabonnement en bas de page

Les anciennes lettres sont accessibles en bas de cette page !

 


    Un autre regard sur les minorités spirituelles 


 

Nouveautés sur le site :

 

Clip audio : RFI 8 août 2006 "Les minorités spirituelles sont-elles victimes de la chasse aux sectes" avec Eric Bouzou, président du CICNS et Me Pesenti, avocat de L'UNADFI

 

L'affaire Gettliffe / Grant

 

Ou comment les préjugés sur les minorités spirituelles, les réactions épidermiques et le conditionnement médiatique altèrent le sens de la justice de la population française.

 

La fiche conseil sur le site du Ministère de l'Intérieur au sujet "des sectes"

 

D'incroyables conseils officiels trouvés sur le site du Ministère de l'Intérieur !

 

La Commission d'Enquête Citoyenne sur la liberté spirituelle, la Pétition, le Sondage sur les sectes et la page des Élections 2007

 


 

Sur le site des News :

 

Une lettre de Yann Patin de Saulcourt à la Miviludes au sujet de la mention de la Sokka Gakai dans leur rapport

 

Le débat sur les Témoins de Jéhovah relancé

 

Lettre du CICNS à Annette Ardisson au sujet du « débat » de l'émission « Le téléphone sonne » du 19 juillet 2006

 

Charlie Hebdo devant la justice à cause de la publication de caricatures de Mahomet


 

Le mot du Président  :

 

La question des sectes n'a pas connu de trêve estivale. La polémique autour du rassemblement des Témoins de Jéhovah à Lens résume à elle seule les ambiguïtés et, pourrait-on dire, les méandres de la laïcité française ainsi que la difficulté des minorités spirituelles à trouver une place dans la société française.
L'État ne reconnaît aucun culte. C'est la loi de 1905. Ce n'est donc pas lui qui décide qui est ou n'est pas un culte. Lorsque 20000 personnes décident de se rassembler autour de leur foi plus que centenaire, on peut difficilement nier le caractère cultuel de leur mouvement et le droit de se réunir dans le cadre de leurs associations. Mais la confusion vient du "statut d'association cultuelle" octroyé ou non par l'État sur des critères d'ailleurs rarement exempts de jugements de valeur, donc d'appréciation du contenu du culte. Cet octroi n'est donc en principe pas une "reconnaissance" du culte qui réunit ces personnes (puisque l'État est censé être incompétent sur cette question) mais permet de préciser un statut juridique et d'accorder des avantages fiscaux.
Certains (dont M. Nicolas Sarkozy) ont justifié le droit de rassemblement des Témoins de Jéhovah en raison du statut cultuel octroyé à l'association, tandis que d'autres (dont Me Pesenti sur RFI : http://www.cicns.net/RFI.htm) refusent ce droit car les Témoins de Jéhovah ne seraient pas reconnus comme une association cultuelle, au sens du statut pré-cité. Notons que le statut cultuel n'est même pas suffisant pour être traité dignement puisque les Antoinistes qui l'ont obtenu ont été mis sur la liste des sectes de 1996 de façon arbitraire, comme 171 autres mouvements spirituels minoritaires.
Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 (18 juillet 2006) a finalement résumé le fond du problème en demandant de façon caricaturale à Nicolas Sarkozy : " Est-ce que c'est une secte ou pas ? " en parlant des Témoins de Jéhovah.
Cette question que l'on pourrait remplacer par "est-ce que tous ces gens sont des criminels ou pas" est un blanc-seing pour sortir impunément du cadre démocratique et de la laïcité et autoriser par exemple Monsieur Jean-Pierre Brard sur TFI (20 juillet 2006) à appeler les Témoins de Jéhovah de "parfaits délinquants". Il devient alors admissible de discriminer des groupes qui sont considérés comme a priori coupables.
La troisième enquête parlementaire qui va statuer au mois de décembre 2006 sur l'impact des "sectes" (entendez des minorités spirituelles) sur les mineurs, part de la même présomption de culpabilité qui autorise au nom des grands principes cette "sortie" du cadre de notre laïcité et plus simplement de celui du respect et de la tolérance.
Les choses peuvent changer si nous sommes nombreux à témoigner ensemble d'un autre regard sur ce qu'on appelle les "sectes".

 

 

http://www.cicns.net/Soutien.htm

 


Lectures essentielles :

FAQ   Charte du CICNS   Un grand mouvement solidaire   CEC  Tous les clips vidéo

  

Les lettres précédentes  : 

1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21 22  

 23  24 25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41

 

 


 

Vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités parce que vous en avez exprimé le souhait personnellement ou parce qu'un ami l'a demandé pour vous. S’il s’agit d’une erreur, merci de bien vouloir nous en excuser. Vous pouvez facilement annuler cette inscription en cliquant sur le lien de désinscription en bas de cette page.

 

Cette liste de diffusion confidentielle n'est  utilisée que pour l’envoi de deux courriers mensuels au maximum, dans lesquels vous trouverez les mises à jour régulières de notre site, des nouvelles de nos actions et de nouvelles occasions de réfléchir profondément, au-delà des amalgames et des diffamations, à la question que pose notre site : "Un autre regard sur les minorités spirituelles" sur http://www.cicns.net.

 

Le CICNS est un centre rigoureusement indépendant des minorités spirituelles mentionnées dans les pages de son site. Pour plus de renseignements au sujet de ce Centre, merci de visiter la page http://cicns.net/CICNS.htm

 

 En espérant vous garder parmi nos lecteurs,

 

 Bien amicalement, l'équipe du CICNS

 

 

© CICNS 2006 Admin@CICNS.net