Liste de diffusion du CICNS, Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités  

"Sectes, un autre regard"

http://www.cicns.net

 

Septembre 2006 - N° 44

 

Lien de désabonnement en bas de page

Les anciennes lettres sont accessibles en bas de cette page !

 


    Un autre regard sur les minorités spirituelles 


 

Nouveautés sur le site :

 

Le sondage du CICNS

Le site du CICNS, c'est plus de 100 000 visiteurs en 2005 (le site n'avait alors qu'un an et demi d'existence), de toutes convictions (on parle de notre action autant dans les forums antisectes que dans ceux des minorités spirituelles). 

Un sondage anonyme "grand public" (hébergé par freepolls.com) sur notre site auprès de 1029 personnes (le sondage a été relayé dans les forums antisectes autant que chez les minorités spirituelles) indique clairement que la France est partagée au sujet des sectes :

50 % pensent que les sectes sont soit une exagération (33%) soit une invention pour gouvernement en difficulté (17%)

50 % pensent qu'il faut traiter le problème des sectes par la répression (12%) ou par l'éducation (38%)

Cette division indique que le grand public n’a pas été massivement convaincu par la campagne antisectes au son de cloche unique qui sévit en France depuis 20 ans (en l'absence de tout débat contradictoire public depuis deux décennies, le fait que seulement un français sur deux croit au fléau des sectes est assez rassurant sur la capacité de nos compatriotes à réfléchir par eux-mêmes malgré le matraquage médiatique et l'alimentation sans relâche de la psychose collective).

Esprit critique, es-tu là ?

L’esprit critique et la raison sont deux formules qui justifient pour beaucoup le rejet de la religion et de l’expérience spirituelle. Mais les athées font-ils preuve de plus d’esprit critique et de raison que les personnes religieuses ? L’esprit critique n'est-il pas devenu un alibi pour ceux qui veulent tout simplement être contre. Il serait digne d’un véritable esprit critique de passer le balai devant sa propre porte ...

Vidéo : Témoignage de Bernard Montaud 

Bernard Montaud a rencontré Gitta Mallasz (Dialogues avec l'Ange) en 1985, qui l'a incité à partager son expérience. L'inauguration du centre Gitta Mallasz nous a donné l'occasion de rencontrer et d'interroger ce personnage incontournable du paysage spirituel français. Il nous donne son point de vue sans détour sur la chasse aux sectes en France.

La Commission d'Enquête Citoyenne sur la liberté spirituelle, la Pétition et la page des Élections 2007

 


 

Sur le site des News :

 

Un syndicat de police dénonce l'attitude de Jean-Pierre Brard envers les Témoins de Jéhovah !

 

Anecdote troublante trouvée dans la lettre d'un syndicat d'infirmières scolaires au ministre de l'éducation nationale

 

communiqué : Assauts de la gendarmerie sur les minorités spirituelles en France


 

Le mot du Président  :

 

Dans notre dernière lettre, nous avons rappelé la violence physique des assauts qu'ont subis un certain nombre de minorités spirituelles. 

 

Il est une autre violence, verbale celle-ci, qui s'est banalisée depuis une dizaine d'années. Dire d'un groupe qu'il est une secte sous-entend des délits graves : manipulation et exploitation des personnes, violence sur enfants, pédophilie, viols, escroquerie mafieuse, ... C'est donc un propos qui ne saurait être utilisé avec légèreté dans un État de droit. 


C'est pourtant une expression courante et presque personne ne s'en inquiète aujourd'hui. Certains parlementaires utilisent le terme abondamment pour désigner ceux qu'ils considèrent comme les ennemis des droits de l'homme. La grande majorité des médias, parce qu'ils confondent sensationnel et audimat avec information, n'ont plus intérêt
à se poser la question (puisque seul serait important "le compte d'exploitation", comme l'affirme
Patrick Le Lay en réponse à François Bayrou après son intervention sur le rôle des médias).


Du reste, notre jurisprudence ne considère pas le terme comme diffamatoire. Pour qu'il en soit ainsi, il faut par exemple dire "secte dangereuse", ce qui est une expression redondante. Retenons donc qu'une minorité spirituelle doit être désignée comme dangereuse au moins deux fois dans la même phrase pour que l'on commence à considérer l'éventualité d'une diffamation. 


Cette violence verbale "banalisée" est sans doute la plus insidieuse et conduit très certainement un jour ou l'autre aux débordements physiques constatés lors des assauts
.

 

 

http://www.cicns.net/Soutien.htm

 


Lectures essentielles :

FAQ   Charte du CICNS   Un grand mouvement solidaire   CEC  Tous les clips vidéo

  

Les lettres précédentes  : 

1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21 22  23

24 25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43

 

 


 

Vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités parce que vous en avez exprimé le souhait personnellement ou parce qu'un ami l'a demandé pour vous. S’il s’agit d’une erreur, merci de bien vouloir nous en excuser. Vous pouvez facilement annuler cette inscription en cliquant sur le lien de désinscription en bas de cette page.

 

Cette liste de diffusion confidentielle n'est  utilisée que pour l’envoi de deux courriers mensuels au maximum, dans lesquels vous trouverez les mises à jour régulières de notre site, des nouvelles de nos actions et de nouvelles occasions de réfléchir profondément, au-delà des amalgames et des diffamations, à la question que pose notre site : "Un autre regard sur les minorités spirituelles" sur http://www.cicns.net.

 

Le CICNS est un centre rigoureusement indépendant des minorités spirituelles mentionnées dans les pages de son site. Pour plus de renseignements au sujet de ce Centre, merci de visiter la page http://cicns.net/CICNS.htm

 

 En espérant vous garder parmi nos lecteurs,

 

 Bien amicalement, l'équipe du CICNS

 

 

© CICNS 2006 Admin@CICNS.net