Liste de diffusion du CICNS    

       Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités   

        Sectes, un autre regard    

         http://www.cicns.net    

         Août 2007  N° 67    

 

 

 

 


 

Un autre regard sur les minorités spirituelles

 


 

 

c

Nouveautés sur le site

 

 

Clip vidéo : Fabienne, des "Gens de Bernard", évoque un moment douloureux et révoltant de l'assaut des gendarmes sur leur communauté

 

Un témoignage de dérives des forces de l'ordre et des enquêteurs. Ces situations se répèteront aussi longtemps que nous n'alerterons pas les pouvoirs publics sur leurs excès et l'absence de contrôle sérieux de leurs activités.

 

Rumeurs

 

La rumeur sous toutes ses formes et comme entreprise de conversion aux thèses de ses instigateurs : plus on élargit le cercle des adeptes de la rumeur, plus grand est leur sentiment intime d’être dans le vrai. Condensé de lecture.

 

Colloque organisé par le CICNS

 

Rendez-vous le 30 septembre 2007 à Paris pour notre colloque "Sectes : fléau social ou bouc émissaire ?". De nombreuses personnalités seront présentes. Une opportunité de placer le sujet des "minorités spirituelles" au premier plan à la rentrée. Il reste encore quelques places.

 


 

a

Les News

 

 

Nos commentaires entre les lignes d'une interview de Mathieu Cossu ("Prévensectes") sur le site du Nouvel Observateur

 

 

Un site Internet pour "unir l'engagement citoyen et le cheminement spirituel"

 

 

Une flamme "olympique pour les Droits de l'Homme" afin de dénoncer l'attitude du gouvernement chinois

 

 

Un centre de l'AMORC incendié à Toulouse

 

 

Communiqué du CICNS : La Justice est-elle indépendante ?

 


 

c

Le mot du Président

 

 

Selon une dépêche de l'AFP du 31 juillet 2007, Madame la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, envisage une adaptation du statut des cultes sans toutefois remettre en cause la loi de 1905 sur la laïcité. Il s'agira de "permettre l'établissement d'un flux financier entre les associations cultuelles régies par la loi de 1905 et les associations relevant du régime de la loi de 1901".

 

Anne Demetz critique cette démarche sur Betapolitique. Nous ne commenterons pas le bien-fondé ou non de la mesure envisagée par Madame le Ministre mais un des arguments chocs donné pour critiquer cette mesure : la loi actuelle serait  "une des meilleures garanties contre les pratiques intégristes et sectaires", argument illustré à nouveau dans la suite de l'article.

 

La peur sectaire est décidément l'argument passe-partout qui permet à tout contradicteur de gagner à sa cause les dubitatifs. Si les arguments factuels ne suffisent pas, alors le fantasme du danger sectaire devrait suffire.

 

Que viennent faire "les sectes" (ce grand ensemble indistinct de mouvements dits dangereux) dans un débat sur les flux financiers d'une association 1905 vers une association 1901 ? Cela fait bien longtemps que le statut juridique cultuel est refusé aux mouvements prétendus sectaires, à quelques exceptions près, comme les Antoinistes ou les Témoins de Jéhovah. Il est vrai que le principe de précaution actuellement en place commande de suspecter tout le monde hormis les grandes religions et que la liste des sectes est variable en fonction de l'interlocuteur. Notons au passage que le contentieux fiscal actuel entre l'État et les Témoins de Jéhovah, s'il aboutissait en faveur de l'État, serait annonciateur d'une remise en cause complète du financement de toutes les associations cultuelles ; mais il est vrai qu'il s'agit d'une "secte", certains sauront alors justifier, dans ce cas, la modification de l'esprit de la loi 1905.

 

Non seulement les minorités spirituelles désignées comme sectes n'ont pas accès au statut cultuel, mais on leur refuse le caractère de culte en raison de ce label. Ce qui permet alors à certains magistrats d'invalider des plaintes pour discrimination religieuse lorsque le groupe auquel appartient le plaignant est considéré comme une secte (voir notre interview de Raphaël Liogier). Dans ce cas à nouveau, peu s'émeuvent du non respect de la loi de 1905.

 

Rappelons enfin que ces "sectes" ont acquis ce label infamant ou vont l'acquérir à la suite de rapports parlementaires et  de rapports de la MIVILUDES sans valeur juridique, et sous couvert de l'article 1 de la loi About-Picard dont on se demande toujours qui a la compétence et les moyens de l'appliquer.

 

 

 

a Cliquer ici pour soutenir le CICNS  c

 

 


 

a

Les lectures essentielles

 

 

La FAQ     La charte du CICNS     Un grand mouvement solidaire   Le film du CICNS   

La commission d'enquête citoyenne  Nos interviews en vidéo   Le catalogue de nos vidéos

 

c

Les lettres précédentes

 


a

 

Vous recevez cette lettre du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités parce que vous en avez exprimé le souhait personnellement ou parce qu'un abonné vous l'aura transmise. S’il s’agit d’une erreur, merci de bien vouloir nous en excuser. Vous pouvez facilement annuler cette inscription en cliquant sur ce lien pour envoyer un mail de désabonnement.

 

Si vous n'êtes pas encore abonné à notre lettre, vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion en nous écrivant à : Admin@cicns.net

 

Cette liste de diffusion confidentielle n'est  utilisée que pour l’envoi de deux courriers mensuels au maximum, dans lesquels vous trouverez les mises à jour régulières de notre site, des nouvelles de nos actions et de nouvelles occasions de réfléchir profondément, au-delà des amalgames et des diffamations, à la question que pose notre site : "Un autre regard sur les minorités spirituelles" sur http://www.cicns.net.

 

Le CICNS est un centre rigoureusement indépendant des minorités spirituelles mentionnées dans les pages de son site. Pour plus de renseignements au sujet de ce Centre, merci de visiter la page http://cicns.net/CICNS.htm

 

 En espérant vous garder parmi nos lecteurs,

 

 Bien amicalement, l'équipe du CICNS

 

© CICNS 2007 Admin@CICNS.net