Liste de diffusion du CICNS    

       Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités   

        Sectes, un autre regard    

         http://www.cicns.net    

         Mai 2008  N° 85    

 

 

 

 


 

Un autre regard sur les minorités spirituelles

 


 

 

c

Nouveautés sur le site

 

 

Le document du CICNS transmis à l'ONU pour l'examen périodique universel

 

Communiqué de presse du CICNS : La terminologie délétère anti-sectes se généralise à tous les secteurs de la société

 

 


a

Les News

 

 

Le président de la MIVILUDES répond (ou pas) aux questions d'internautes 

 

Cet échantillon de questions réponses est représentatif de la pauvreté d'un débat qui utilise toujours les arguments fondés sur les lieux communs de l’anti-sectarisme primaire. Monsieur Roulet fait la démonstration une nouvelle fois de son refus de toute ouverture en éludant soigneusement les rares questions pertinentes.

 

 

Scandale de la désinformation aux USA couvert par une histoire de "secte"

 

 

Les sectes "ennemis imaginaires" selon Pierre Barrucand

 

 

Un groupe religieux controversé au Texas gagne un procès face à l'administration

 

 


c

Citation


Les débordements du croire ne sont, dans la société canadienne, ni plus ni moins graves ou nombreux qu’en France. Les gestes répréhensibles, accomplis à l’intérieur d’un groupe religieux ou au nom d’une croyance, tombent tout simplement dans le domaine du droit criminel, civil ou administratif. Si, par exemple, la sécurité d’enfants est menacée, que ce soit dans un groupe religieux (comme cela s’est produit) ou dans une famille ordinaire, ils seront placés sous la protection de l’État et les adultes responsables seront accusés d’atteinte à l’intégrité physique et de mauvais traitements, si tel est le cas ; la logique sectaire n’a alors pas grand chose à voir avec le jugement rendu et la perception sociale. Quant aux adultes qui se placent volontairement en situation de soumission et d’abandon à quelque gourou (ou conjoint…), il apparaît assez difficile de définir la ligne de départage entre le droit d’un individu de renoncer à sa liberté de pensée, ou à sa liberté tout court, et le devoir de l’État de rendre effectif l’exercice des droits fondamentaux de la personne, dont la liberté de pensée, en intervenant activement pour ce faire.

 

-   Micheline Milot, Université du Québec à Montréal

 

a Cliquer ici pour soutenir le CICNS  c

 


 

a

Les lectures essentielles

 

 

La FAQ     La charte du CICNS     Un grand mouvement solidaire   Le film du CICNS   

Observatoire des minorités spirituelles  Nos interviews en vidéo   Le catalogue de nos vidéos

 

c

Les lettres précédentes

 


a

 

Vous recevez cette lettre du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités parce que vous en avez exprimé le souhait personnellement ou parce qu'un abonné vous l'aura transmise. S’il s’agit d’une erreur, merci de bien vouloir nous en excuser. Vous pouvez facilement annuler cette inscription en cliquant sur ce lien pour envoyer un mail de désabonnement.

 

Si vous n'êtes pas encore abonné à notre lettre, vous pouvez vous inscrire sur notre liste de diffusion en nous écrivant à :abonnement-lettre@cicns.net

 

Cette liste de diffusion confidentielle n'est  utilisée que pour l’envoi de deux courriers mensuels au maximum, dans lesquels vous trouverez les mises à jour régulières de notre site, des nouvelles de nos actions et de nouvelles occasions de réfléchir profondément, au-delà des amalgames et des diffamations, à la question que pose notre site : "Un autre regard sur les minorités spirituelles" sur http://www.cicns.net.

 

Le CICNS est un centre rigoureusement indépendant des minorités spirituelles mentionnées dans les pages de son site. Pour plus de renseignements au sujet de ce Centre, merci de visiter la page http://cicns.net/CICNS.htm

 

 En espérant vous garder parmi nos lecteurs,

 

 Bien amicalement, l'équipe du CICNS

 

© CICNS 2008 Admin@CICNS.net