Descente policière à « Terre du Ciel » au domaine de Chardenoux.

Janvier 2010

 

Après la descente de la MIVILUDES au Moulin des Vallées à la fin de l'année 2009, le Centre de Chardenoux (« Terre du Ciel ») en Saône-et-Loire vient de subir un de ces assauts policiers dont la France antisectes s'est fait une spécialité (lire les communiqués de presse de Terre du Ciel). Ne connaissant pas les motifs officiels de cette action, et à la lecture du compte rendu du responsable du Centre, on peut supposer que la lutte antisectes aveugle et sourde est la raison principale de leur situation. En attente d'éclaircissements, les employés ont d'abord été privés de leur matériel informatique, les empêchant de poursuivre leur activité à la suite de la perquisition (màj du 27/01 : lire à ce sujet l'interview du procureur par Jean-Luc Martin-Lagardette)

 

Le CICNS a mis en ligne un modèle de courrier que notre association a envoyé aux autorités (divers ministères). Nous vous encourageons à vous en inspirer pour écrire de votre côté afin d'interpeller le gouvernement (Premier Ministre, MIVILUDES, Président de la République, Ministère de l'Intérieur, Garde des Sceaux) sur les excès de la politique antisectes française. Nous vous invitons à rédiger ces courriers de manière rationnelle et à éviter les propos excessifs ou trop « conspirationnistes ». Il suffit de souligner les dérives existantes. Ces courriers doivent cependant être écrits à titre personnel et non au nom du CICNS ou de Terre du Ciel. Après réflexion, le choix des courriers au gouvernement semble plus efficace et pertinent qu'une pétition (plus lente et souvent plus timide).

 

Bilan, projets et propositions du CICNS au 29 janvier

 

La campagne de courriers aux autorités a eu un certain succès, bien que sans doute trop faible à ce jour pour alerter leurs destinataires. Il est toujours possible d'adresser vos courriers aux cabinets ministériels ci-dessus pour manifester solidairement votre désaccord avec les excès de la lutte antisectes en France. C'est une action citoyenne à encourager dans le climat actuel dont il ne faut pas négliger l'impact si elle est faite en grand nombre.

 

Nous suggérons également que vous contactiez les journalistes que vous connaissez afin qu'ils se penchent sur le sujet plus attentivement qu'ils ne l'ont fait jusqu'à ce jour (vous pouvez leur proposer certains liens de notre site pour information et en particulier notre brochure).  « La Vie » a, par exemple dans cet article, su traiter le sujet avec neutralité

 

Un colloque national sera organisé prochainement avec une table ronde conduite par le CICNS.

 

Une action de plus grande envergure destinée à alerter l'opinion publique et les médias sur la situation dans notre pays est en train de se mettre en place. Nous vous informerons de ses détails quand sa phase préparatoire sera mise en place.

 

En résumé, si vous lisez ces lignes et que vous vous sentez assez concerné(e) par cette situation pour participer, voyez d'abord ce que vous pouvez faire pour alimenter la campagne de courriers aux autorités; informez les personnes que vous connaissez sur la descente à Terre du Ciel et ce qu'elle signifie pour les libertés individuelles dans notre pays, en particulier dans le domaine spirituel ; sollicitez les journalistes locaux ou nationaux pour qu'ils traitent le sujet desdites "sectes" en prenant en compte l'information alternative qu'offre le CICNS;

 

Nous continuons à souligner l'importance d'éviter les réactions trop émotionnelles et agressives qui ont tendance à desservir la cause des minorités. Une grande proportion des personnes impliquées à un niveau ou un autre dans ces actions antisectes sont honnêtes et, en même temps, très mal informées de la nature réelle des démarches spirituelles et thérapeutiques auxquelles elles sont confrontées. Vos courriers, et le fait de faire circuler l'information sur Internet, contribueront grandement à contrecarrer la désinformation des officines antisectes, d'autant mieux que vous respecterez vos interlocuteurs (ce qui n'empêche pas d'être ferme dans votre exposé des faits). Nous sommes face à un travail de réinformation qui demande la participation du plus grand nombre pour être efficace. Nous continuerons à vous informer sur cette page dans les jours à venir. Notre email contact@cicns.net peut être utilisé pour nous interroger ou proposer une aide.

 

Janine Tavernier, ancienne présidente de l'UNADFI, critique l'action policière à Terre du Ciel

 

« La principale préoccupation durant mon mandat de présidente de l"UNADFI, de 1993 à 2001, fut que la lutte contre les sectes ne devienne pas elle-même un vecteur de sectarisme. N'étant pas suivie par mon entourage associatif dans mes exigences déontologiques, j'ai donné ma démission de présidente de l'UNADFI en septembre 2001.La perquisition effectuée à Terre du Ciel ne fait que confirmer mes craintes. Face à de tels agissements, je tiens à apporter mon soutien à cette association qui mène, dans un esprit de liberté et dans le respect des personnes, des activités pour un progrès humain individuel et collectif. Est-il condamnable d'être hors de la "pensée unique". ? » Janine Tavernier (source : témoignages de soutien à Terre du Ciel)

 

Notre compte rendu du forum « Spiritualité et Société » du 22 au 24 mai 2010.

 

Lire tous les communiqués de Terre du Ciel sur cette page

 

Fin avril, selon un communiqué de Terre du Ciel : « La première piste (de dérive sectaire) a été complètement abandonnée. Ils sont maintenant sur une piste financière banale ». Selon le CICNS, la « piste sectaire » n'est jamais bonne. Même s'il restera des traces de cette attaque calomnieuse et infamante contre ce centre, le désaccord manifesté massivement par les amis de ce centre et par notre campagne de courriers aux autorités auront au moins permis d'éliminer le motif « sectaire » de cette attaque. Mais la « piste financière » reste un outil très efficace pour écraser une structure, quelle qu'en soit la motivation officielle.

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)