La France antisectes sur le canapé de Freud ?

Par le CICNS (décembre 2012)  

Lors d'une récente interview, Georges Fenech déclarait : « Les gourous se frottent les mains. La fin du monde annoncée le 21 décembre 2012 est particulièrement prometteuse pour tous les prophètes de mauvais augure… » 

L’image du « gourou qui se frotte les mains » en anticipant les bénéfices que lui rapporterait l’annonce de la fin du monde est un fantasme puéril. La MIVILUDES, malgré le boom des nouvelles spiritualités et en dépit des moyens dont elle dispose, de ses efforts pour paraître légitime, peine à rassembler plus de quelques cas crédibles sur des dizaines d’années. Les sociologues courageux qui se sont risqués à étudier les mouvements incriminés ne rapportent pas de telles caricatures mais témoignent  au contraire de la sincérité des personnes qu’ils ont rencontrées. 

Si la France devait exposer son point de vue sur le canapé  de Freud, elle finirait sans doute par parler de sa propre relation à l’argent, au pouvoir et à la sexualité et de sa propre façon de se "frotter les mains". Sur ce chemin introspectif, elle se souviendrait peut-être alors que la Française des Jeux, détenue par l’État, utilisait récemment le 12/12/12 pour attirer le client et communique déjà sur l’année « 2013 - porte-bonheur », ne rechignant pas à flatter la superstition pour gonfler son chiffre d’affaires. Peut-être même irait-elle, après quelques séances, jusqu’à réaliser que sa MIVILUDES en cette période dite pré-apocalyptique, aura fait plus de tapage et plus de "recrues" que tous les supposés gourous réunis.  À l’issue de la thérapie, elle découvrirait peut-être enfin que son cynisme sur les nouvelles spiritualités n’est que le reflet de son propre matérialisme sectaire, réduisant les Lumières à un dogmatisme laïciste étriqué, la raison à un scientisme inquisiteur et la liberté de conscience à une liberté de penser… « comme tout le monde ».  Elle pourrait alors verser des larmes devant tant de temps gâché à réprimer un élan qui pourrait contenir des éléments de salut pour notre société moribonde.

Il est hélas peu probable qu'une introspection de cette qualité provienne jamais des hautes instances de l'Etat. La MIVILUDES a, du reste, désigné la plupart des pratiques d’introspection comme des dérives sectaires…  

 

 

 

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)