INFORM (UK) : Information Network Focus on Religious Movements

La plupart des gens ont une opinion au sujet des mouvements religieux. INFORM (UK) a les faits

INFORM est une association caritative indépendante créée en 1988 avec l'aide financière du Home Office Britannique et le support des Eglises officielles. L'association a son siège à l'Ecole d'Economie de Londres. Fondée par Eileen Baker,

Le but premier d'INFORM est d'aider les gens en leur offrant une information précise, équilibrée et d'actualité au sujet des mouvements religieux et spirituels nouveaux et/ou alternatifs*.

INFORM ne porte aucun jugement sur les croyances religieuses.

Mais nous pouvons vous dire ce que sont ces croyances.

INFORM ne dit pas si un groupe est "bon" ou "mauvais".

Mais nous pouvons vous dire ce qu'un groupe a fait ou fait aujourd'hui.

INFORM ne vous dit pas que penser d'un groupe.

Mais nous pouvons vous donner des informations provenant de sources variées pour que vous puissiez vous-mêmes vous faire une opinion mieux informée.

INFORM ne vous dit pas que faire.

Mais nous pouvons vous indiquer les conséquences probables de différentes actions, basé sur des situations passées ou des recherches approfondies.

SOYEZ INFORMÉS

*Nous n'essayons pas ici de définir trop précisément le terme de "nouveaux mouvements religieux". Nous l'utilisons simplement pour donner un point de départ commun pour couvrir ce que d'autres appellent cultes, sectes, religions non-conventionnelles, religions alternatives ou religions auto-proclamées, ainsi que les nouveaux courants au sein des religions établies.

REGARDER LA REALITE EN FACE

Peut-être que la situation n'est pas aussi sombre, après tout

Certains membres de certains mouvements religieux commettent des crimes ; la structure de l'organisation de certains mouvements religieux ouvre la porte aux abus d'autorité. Mais les comportements criminels, dangereux ou "anti-sociaux" ne sont en aucun cas typiques de tous les mouvements religieux. Le simple fait qu'une religion ne nous soit pas familière, qu'elle soit nouvelle ou "différente" ne signifie aucunement qu'elle doive être un sujet de préoccupation. Par ailleurs, le manque d'information ou une mauvaise information au sujet des mouvements religieux - anciens et nouveaux - peut causer et cause en effet des souffrances inutiles.

INFORM est unique en ce qu'il vise à mettre fin à des peurs irraisonnées en offrant une information précise, objective au sujet des mouvements religieux nouveaux et/ou alternatifs. Ce qui veut dire : éviter d'énoncer des généralisations infondées à propos des mouvements religieux, éviter d'alarmer, et étudier plutôt chaque situation, chaque groupe particulier et dégager les faits d'une masse d'opinions, d'assomptions, d'anecdotes et de ouï dire.

Préoccupation : "Une fois qu'ils en font partie, ils ne peuvent plus en sortir..."

Des faits : Une étude de 104 participants aux groupes de travail de l'Eglise d'Unification (Moon) a montré que 71 se sont retirés au cours des 2 premiers jours, 29 autres sont partis entre le 2ème et le 9ème jour et 17 autres ont quitté le groupe au bout de 9 jours. Seuls 9 participants sont en fait restés toute la durée des 21 jours pour se joindre à l'Eglise d'Unification.

Sur 1000 participants qui étaient d'accord de se joindre à un groupe de travail de l'Eglise d'Unification, 90% n'y sont pas allés et la majorité de ceux qui y ont adhéré sont partis dans les deux premières années.

Préoccupation : Même s'ils quittent le groupe, ils ne seront plus jamais normaux..

Les faits : Une étude sur 45 personnes qui ont quitté une nouvelle religion a montré que la majorité d'entre eux, et de loin, se sentaient plus sages grâce à cette expérience, et n'avaient pas du tout de colère ni le sentiment d'avoir été bernés.

Une étude sur des personnes qui avaient été membres de la communauté de Shiloh, une communauté fondamentaliste de Jésus, indique que ces anciens membres n'avaient vécu aucun effet secondaire de leur appartenance à ce groupe, s'étaient bien intégrés en retrouvant une communauté plus large, et n'étaient en rien différents du reste de la population selon une liste de critères.

Préoccupation : Ils doivent être fous pour rester dans un groupe comme ça...

Les faits : Une étude systématique des membres de groupes religieux et spirituels nouveaux et/ou alternatifs montre que la plupart d'entre eux sont psychologiquement sains.

Le chercheur Marc Galanter a utilisé l'Inventaire Multiphase de Personnalité du Minnesota (MMPI) pour conduire la première étude psychologique systématique des membres d'une nouvelle religion (l'Eglise de l'Unification). Galanter n'a trouvé aucune évidence d'une plus grande occurence de conditions pathologiques parmi les membres que dans le reste de la population.

Il a été trouvé que les résidents de Rajneeshpuram (une ville, aujoud'hui disparue, construite par les disciples de Bhagwan Shree Rajneesh, connu par la suite sous le nom d'Osho) possédaient un haut degré de santé mentale. La recherche a indiqué que les disciples de Bhagwan avaient une perception d'eux-mêmes très positive et que, comparés au reste de la société, ils avaient moins de sentiment de détresse personnelle et d'anxiété, et avaient davantage le sens de l'autonomie et de l'indépendance d'esprit.

Version originale anglaise sur http://www.inform.ac/infmain.html

Haut de page


© CICNS 2004-2015 - www.cicns.net (Textes, photos et dessins sur le site)